Histoire des piscines municipales en France

Les piscines municipales telles que nous les connaissons aujourd’hui n’ont pas toujours été aussi avancées. Leur apparition remontant à l’époque de l’Antiquité, elles ont connu depuis beaucoup de changements et d’évolutions pour être ce qu’elles sont désormais.

L’histoire des thermes pendant l’Antiquité

Avant d’être les piscines que nous connaissons, ces bassins étaient en réalité réservés à la culture de différentes espèces de poissons destinés à la consommation ou bien au commerce, détenus par de riches propriétaires qui les construisaient au sein de leurs maisons. En effet le mot piscine vient de piscis qui signifie poisson en latin.

Inventés par la Grèce antique à la fin du V°C avant J.-C., les bains étaient au départ utilisés pour la natation et la pratique de ce sport. Ils seront ensuite repris par les Romains qui les feront évoluer en des bains destinés à l’hygiène. Ils leur apporteront des modifications majeures, à savoir l’introduction de bains chauds et tièdes, contrairement aux Grecs qui eux privilégiaient l’eau froide, liée à la pratique du sport. Ces thermes étaient privés, possédés par des familles aisées qui les construisaient dans leurs villas.1

Thermes romains de Cimiez

Thermes romains de Cimiez (Eric Coffinet / CC-by)

Les thermes publics apparaîtront au Ier siècle avant J.-C., ces bains publics avaient un rôle important au sein des villes puisqu’en effet, ils permettaient de répandre l’idée d’hygiène corporelle au sein de la société. Ils avaient également un rôle non négligeable au niveau des liens sociaux puisque c’était des lieux où le peuple se retrouvait pour discuter ou même parfois parler d’affaires. Certains bains publics permettaient d’y faire du sport ou bien même de s’instruire en accédant à des bibliothèques. Les usagers pouvaient accéder à des soins du corps et ces lieux avaient une connotation extrêmement luxueuse malgré le fait que quiconque pouvait y accéder ou presque. Ils avaient ainsi plus que la fonction de ”piscine” telle que l’on pourrait se l’imaginer, les soins du corps des athlètes y étaient pratiqués ainsi que les soins de l’esprit.

Les bains étaient séparés pour les hommes et les femmes et les horaires d’accès étaient également différents selon les thermes.

Au Moyen Âge, les bains publics seront abandonnés, jugés comme peu hygiéniques et mal fréquentés. Plus tard à la Renaissance, la propagation des maladies était dite venir de l’eau et le parfum remplacera par la suite les bains pour ainsi camoufler les odeurs tout en gardant une présupposée hygiène.

L’apparition des piscines en France

C’est au XIX° siècle que les premiers bains publics apparaitront en France2. La première ”piscine” parisienne fera son apparition en 1785, ouverte par Barthélemy Turquin (qui est également l’inventeur du gilet de sauvetage), elle a été approuvée en 1784 par l’Académie des sciences. A l’époque, cette première piscine, destinée à être une école de natation, était construite sous forme de bassin flottant près du pont de la Tournelle. Plusieurs autres bains sur pilotis seront construits par la suite, les matériaux de l’époque ne permettant pas d’en faire des piscines durables.

C’est 100 ans plus tard, en 1884, que la première piscine ”en dur” fera son apparition. La piscine Château-Landon sera en effet construite dans de vrais bâtiments destinés à cet usage, une étape importante qui amènera à terme la démocratisation des piscines, permettant d’en construire de plus en plus dans les arrondissements de la capitale et en ailleurs en France.

Piscine Molitor, Paris, France 2011

Piscine Molitor, Paris, France 2011 (Getfunky Paris / CC-by)

Certaines piscines sont désormais bien connues, car notamment classées monuments historiques. On peut par exemple relever la piscine Molitor, construite en 1929 et renommée par sa décoration Art décor et le fait qu’elle ait connu l’apparition du bikini après la fin de la Seconde Guerre mondiale. En partie détruite en 2012, elle a rouvert en mai 2014 et possède désormais un complexe hôtelier au sein de ses bâtiments.

Les piscines aujourd’hui

Désormais, les piscines municipales se sont assorties de multiples équipements destinés à agrandir l’offre des activités auparavant uniquement constituées de bassins sportifs. En plus de ces bassins traditionnels, vous pourrez ainsi souvent retrouver des toboggans, des aires de jeux pour enfants, des aires de détente composées de hammams ou de saunas. Les piscines sont désormais des lieux de détente en plus des lieux de sports traditionnels, toujours plus contrôlées au niveau de l’hygiène pour assurer aux utilisateurs le plus de confort possible.

Les piscines se sont tant étendues qu’il existe désormais des parcs aquatiques, dédiés uniquement aux loisirs tels

Parc aquatique Sunway Lagoon en Malaisie

Parc aquatique Sunway Lagoon en Malaisie (Calvin Teo / CC-by-sa)

En plus des piscines traditionnelles, d’autres types de bassins plus spécialisés ont vu le jour, tel que des piscines à base d’eau de mer ont vu le jour, des bassins biologiques sans chlore ou autres produits chimiques ou bien même des fosses de plongée, permettant aux personnes de s’entraîner à la plongée dans un cadre surveillé.

Se renseigner sur les bassins aquatiques

Quelques pages d'infos rédigées par nos soins vous permettent d'en savoir plus sur les tarifs pratiqués en règle générale dans les piscines, ou bien de vous cultiver sur l'historique des piscines en France.